L'Ordre des géomètres-experts, acteur de la révolution digitale

En 2013, lors du sommet du G8, les chefs d'État ont signé une "Charte du G8 pour l'ouverture des données publiques". Une étape importante qui, dans le prolongement du Big Data, institutionnalise la démarche d'ouverture des données (Open Data) auprès des acteurs publics. Parmi eux, l'Ordre des géomètres-experts (OGE) qui, le 30 mai dernier, a décidé l’ouverture et la mise en Open Data de son tableau. Il devient ainsi le premier ordre professionnel s’engageant dans cette philosophie de la transparence.

Le tableau de l'OGE accessible à tous

En phase avec ses valeurs et sa volonté de s'affirmer comme un acteur public de premier plan, l'OGE a décidé d'inscrire son tableau dans la démarche d'Open Data. Concrètement : dès septembre, il sera consultable sur data.gouv.fr, site de l'Open Data de l'état français, au format CSV et mis à jour tous les mois. Une version imprimable sera prochainement disponible sur ce site afin d'en faciliter et uniformiser les publications.

Objectif pour l'OGE : identifier les données d'intérêt public, les rendre conformes Open Data et RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) puis les partager. En d'autres termes : communiquer de façon plus simple et plus claire avec l'ensemble de ses membres et partenaires et plus globalement, avec le grand public.

Etre acteur de la transition numérique

C'est en 2002 que la première démarche Open Data nationale est initiée avec l'ouverture des données juridiques sur la plateforme Légifrance. Dans la foulée, de nombreux projets législatifs visant à généraliser l'ouverture des données publiques sont promulgués. La décision de l'OGE de publier ses données en mode Open Data répond à cette volonté globale de mieux communiquer vis-à-vis d'un public et de partenaires. C'est aussi tout un état d'esprit où la transparence, la véracité et la pérennité sont les maîtres-mots. En outre, dès 2013, Géofoncier, filiale de l'OGE, avait déjà mis à la disposition des géomètres-experts et du public les opérations effectuées sur les parcelles.

A l'instar de plusieurs acteurs publics, l'OGE, en partageant la philosophie de l'Open Data, s'inscrit donc dans une démarche au coeur de son temps.

Se positionner comme diffuseur de référence

Aujourd'hui, des listes de géomètres-experts sont disponibles partout sur internet. Or, elles sont parfois fausses, souvent incomplètes et fournissent une information biaisée de la profession. En mettant le tableau de la profession en Open Data, l'OGE souhaite promouvoir une information de qualité et égalitaire tout en se positionnant comme diffuseur de référence, non seulement auprès de ses géomètres-experts mais aussi auprès du public.

L'OGE souhaite poursuivre son action de mise à disposition des données à destination du public et des professionnels. Lors de son discours de clôture du congrès de Bordeaux, Jean-François Dalbin, président de l'OGE, a ainsi annoncé la création de l'Observatoire National du Cadre de Vie, dans lequel la production de statistiques et de données ouvertes aura tout son sens.

L’Open Data, une (r)évolution stratégique

L'Open Data est un changement de conception intellectuelle de la donnée et de son utilité. L'Open Data consiste à rendre disponible et en libre accès un ensemble de données, dans un format permettant leur réutilisation, et à en autoriser l'exploitation et la redistribution. Contrairement à la donnée analogique, la donnée numérique pouvant être dupliquée à l'infini sans perte de qualité, on comprend l'intérêt que représente l'Open Data pour beaucoup d'acteurs publics. L'OGE dispose d'une quantité de données brutes importante. Cette data inexploitée représente une richesse valorisable pour l'institution et la profession, mais aussi pour ses partenaires, qui, eux aussi, mais de manière différente, utilisent ce capital.

Open Data / RGPD : compatibilité assurée

Le RGPD est un chantier majeur dans les publications Open Data avec un défi de taille : délivrer une quantité massive de données sans qu'une individualité ne puisse être identifiée tout en gardant un bon niveau de détails pour que les résultats puissent être aussi le plus précis possible. Mais les textes de loi, décisions de Conseil d'Etat, ou projets de loi obligent à attendre une solution législative définitive.

Le tableau de l'OGE est défini précisément, par le décret no 96-478 du 31 mai 1996. Les informations nominatives contenues dans le tableau sont de nature publique, les textes prévoyant déjà une obligation de parution. L'OGE a apporté un soin tout particulier à vérifier la nature et la qualité de chaque information publiée afin de ne diffuser que celles inscrites dans le décret.