Laurence Parisot en séance d'ouverture du 44e congrès

« Laurence Parisot sait manier les mots et mettre tous les patrons de son côté en leur racontant des anecdotes choisies ! »

illustration0

Laurence Parisot nous fera l'honneur d'intervenir en séance d'ouverture de ce 44e congrès, le mardi 26 juin après-midi. Après s'être formée à l'Institut d'Etudes Politiques de Paris, elle obtient un DEA d'Etudes Politiques ainsi qu'une Maîtrise de Droit Public à l'Université de Nancy II.

Fille et petite-fille d'industriels elle rappelle ainsi être "tombée toute petite dans le chaudron de l'entreprise, comme Obélix dans la potion magique". Et parce que la maison où elle grandit est située dans l'enceinte de l'usine de son grand-père, elle prenait "son casse-croûte du jeudi avec les ouvriers". En 2002, à la mort de son père, elle reprend la présidence d'Optimum, entreprise de portes de placard située dans le Sud-Ouest.

Elle devient également en 1990, dès 30 ans, Présidente-directrice générale de l'institut de sondage IFOP jusqu'en 2007, elle reste à ce jour vice-présidente et actionnaire majoritaire.

Laurence Parisot entre au Mouvement des entreprises de France (MEDEF) début 2003 à la demande d'Ernest-Antoine Seillière qui la nomme au conseil exécutif et au bureau de l'organisation patronale. Elle est élue présidente en 2015, et première femme à occuper ce poste.

Convaincue du rôle central que les entrepreneurs doivent jouer dans la société d'aujourd'hui, Laurence Parisot s'implique fortement dans l'action collective et le débat public. Elle a été membre du CESE entre 2010 et 2015 et elle siège en autre à plusieurs conseils d'administration de grandes entreprises, telles que Michelin, Euro Disney, et depuis peu Havas.