3 rendez-vous, 1 stratégie durable

Acteur clé de l’aménagement des territoires, le géomètre-expert contribue chaque jour à concevoir un cadre de vie durable. Pour mener à bien toutes ses missions en la matière, l’Ordre des géomètres-experts se mobilise et renforce ses nombreux partenariats. En juin, les élus de la profession ont participé à trois rencontres. Objectifs : enrichir leur vision quant à l’élaboration d’un cadre de vie durable et créer une synergie de compétences pour faire face aux enjeux environnementaux.

Zéro Artificialisation Nette : un enjeu collectif

Premier rendez-vous pour l’OGE : Besançon avec les 16emes Rencontres Nationales des Scot, les 16 et 17 juin, pour évoquer, entre autres, l’aménagement des territoires et la mise en œuvre de l’Objectif de Zéro Artificialisation Nette (ZAN) des sols à l’horizon 2050. De très beaux débats à la hauteur de l’enjeu de cet objectif inscrit dans la Loi Climat et Résilience et des échanges riches avec des acteurs, comme l’OGE, engagés sur le sujet.

Bâtir un territoire durable en tenant compte des besoins de tous

Deuxième rendez-vous pour l’OGE : le 23 juin à la Convention Nationale du Pôle Habitat de la Fédération Française du Bâtiment (FFB). Xavier Prigent, Vice-Président du Conseil supérieur de l’Ordre a notamment participé aux débats appelant à la mise en œuvre de politiques durables et ambitieuses en matière de logement. L’occasion aussi de rappeler le rôle clé du géomètre-expert en tant qu’acteur majeur de la conception de cadres de vie durables et contributeur à l’acte de construire. Des débats passionnés et passionnants sur la conciliation de l’objectif Zéro Artificialisation Nette des sols avec les besoins de développement des territoires…Et un rendez-vous qui a resserré les liens entre l’OGE et le Pôle Habitat de la FFB et augure de futurs champs communs d’application.

Adapter le cadre de vie au changement climatique : un défi à relever ensemble

Enfin, dernier rendez-vous pour l’OGE : les 13èmes Entretiens d’Agen du Cobaty (fédération internationale de la construction de l’urbanisme et de l’environnement). Joseph Pascual, Président du Conseil supérieur de l’Ordre des géomètres-experts s’est ainsi exprimé sur le thème « construire un cadre de vie adapté au changement climatique ». Invité de la table ronde nº1 relative aux « enjeux du changement climatique », il a réaffirmé la place centrale qu’occupe la profession tant dans la lutte contre le réchauffement climatique que dans la prévention des risques climatiques.

Le développement durable s’inscrit dans la feuille de route des gouvernements et des acteurs sociétaux, qu’ils soient issus du secteur public ou du secteur privé. Toutes ces stratégies de développement durable visent à « faire plus avec moins ». Les géomètres-experts travaillent chaque jour à garantir des cadres de vies et des écosystèmes plus ouverts, fluides et durables. Agir pour un cadre de vie plus beau, plus respectueux de l’environnement et accessible á toutes et à tous est un projet ambitieux, qui se construit chaque jour. Mais surtout, un projet qui doit nécessairement se nourrir du partage des idées et des pratiques. Depuis toujours, les géomètres-experts anticipent les transformations des territoires en s’appuyant sur l’intelligence collective. Ces trois rendez-vous en sont l’illustration et nul doute que chacun aboutira à des initiatives concrètes et pérennes en matière d’aménagement durable.