Les géomètres-experts inspirent les gamers !

Pour la troisième édition de l’eXpert Game, les équipes de première année de l’ESGT Cnam, de l’INSA Strasbourg et de l’ESTP Paris se sont affrontés, sous le regard avisé des géomètres-experts. Le temps du jeu en effet, les étudiants se sont glissés dans la peau de ces derniers. Un événement ludique mais aussi pédagogique qui a permis aux jeunes de comprendre les enjeux de la profession et qui a ouvert la voie à de nouvelles vocations. Les trois équipes finalistes seront présentes au prochain Congrès de la profession, une belle récompense !

Découvrir le métier de géomètre-expert de façon ludique

Depuis ces dernières années, les géomètres-experts font preuve de créativité et d’innovation lorsqu’il s’agit de promouvoir leur métier et ses enjeux. Preuve en est que la profession choisit les supports du moment tels que les hackatons ou les business game. Pour la troisième édition de l’eXpert Game, les géomètres-experts ont donc répondu présent. Objectif : permettre aux 85 étudiants des écoles de première année de l’ESGT Cnam, de l’INSA Strasbourg et de l’ESTP Paris de découvrir les facettes du métier de géomètre-expert, au fil d’épreuves par équipes.

Après un quiz et une course d’orientation, entre le 11 et 14 avril, les participants ont dû résoudre des énigmes pour trouver les coordonnées GPS d’un cabinet de géomètre-expert et se prendre en photo devant. Le 5 mai dernier, nos géomètres-experts en herbe se sont retrouvés, à Paris, à bord de la péniche le « Diamant bleu » pour plancher sur un cas pratique : le réaménagement d’un parc public du Finistère à des fins d’accessibilité. Pendant près de trois heures, et accompagnés par des géomètres-experts, les étudiants ont réalisé la diversité des savoir-faire et compétences auxquels doit faire appel la profession pour embellir et promouvoir le cadre de vie des Français.

Au terme d’une compétition acharnée, c’est finalement l’équipe de l’Ecole Supérieure d’Ingénieurs Géomètres et Topographes du Mans qui a remporté le défi devant les équipes de l’INSA et de l’ESTP. Joseph Pascual, a souligné « la qualité des projets proposés au jury par les 15 équipes en lice » et « qu’il espérait retrouver rapidement les étudiants dans les cabinets des géomètres-experts ».

Chaque membre de l’équipe gagnante s’est vu remettre des chèques-cadeaux d’une valeur de 200 euros. Les trois équipes finalistes ont été invitées à participer au Congrès de la profession qui se déroulera du 13 au 15 septembre 2022. Une occasion supplémentaire pour les étudiants de réseauter ! Enfin, un jeu-concours organisé par le Groupe Teria, partenaire de l’événement, a permis à une étudiante de remporter un iPhone 13. Emma de l’ESGT déclare que « c’était une journée incroyable ! » 

 Capture

Pour Joseph Pascual, Président du Conseil supérieur de l’ordre des géomètres-experts, « l’organisation d’événements immersifs de ce type nous permet de montrer que le géomètre-expert est un acteur engagé, en prise directe avec les enjeux de société comme la protection de l’environnement. C’est une campagnequi nous permet d’attirer de jeunes talents dans un contexte de recrutement pour nos cabinets très tendu. Aujourd’hui tous les cabinets de géomètres-experts cherchent à embaucher et près de 3 000 postes sont à pourvoir dans toute la France ». Il a tenu également à remercier « les confrères qui se sont investis pour accompagner les étudiants afin de faire découvrir leur métier et susciter des vocations ».

Participer à des expériences innovantes comme celle-ci, c’est aussi l’opportunité pour les géomètres-experts de sensibiliser les jeunes générations de façon impactantee et immédiate. C’est aussi un bon vecteur pour leur démontrer que le métier de géomètre-expert est loin d’être routinier mais surtout ancré dans les réalités de son temps et qu’il s’agit d’une profession d’avenir avec des enjeux engageants pour une génération qui a besoin d’exercer un métier porteur de sens.

Mêler ludique et éthique

Fidèle à ses valeurs, l’ordre des géomètres-experts a tenu à sensibiliser les étudiants à des causes importantes et qui lui sont chères comme la lutte contre les violences faites aux femmes, la lutte contre l’homophobie et le Sida ou encore le soutien en faveur des jeunes issus des quartiers dits populaires. L’Ordre a engagé 5 000 euros afin de permettre aux étudiants de voter pour les causes qu’ils souhaitaient soutenir. La somme a été répartie au prorata des votes entre la Fondation des femmes, le Fonds de dotation LINK et Nos Quartiers ont des Talents.