Contrôler pour mieux exercer

L’Ordre des géomètres-experts, personne morale de droit privé chargée d’une mission de service public, a reçu parmi les délégations de pouvoirs régaliens de l’Etat celle, dans l’intérêt du consommateur, de contrôler la qualité de l’exercice professionnel de ses membres. Une obligation professionnelle pour l'OGE mais aussi un moyen pertinent de permettre à ses membres d'exercer au mieux leur métier et de s'inscrire dans une démarche d'amélioration continue.

Améliorer la qualité de service et l'excellence opérationnelle

En 2018, près de 360 contrôles ont été diligentés en France métropolitaine et outre-mer. Chaque année, les conseils de l'Ordre font en effet procéder par des binômes constitués de deux professionnels, pouvant eux-mêmes être accompagnés par des personnes qualifiées (avocat, expert-comptable), à des contrôles qualité. Objectif : vérifier l'application par les membres de l'Ordre des règles de l'art et du respect de la déontologie.

A l'occasion de ces contrôles, les géomètres-experts bénéficient d'un certain nombre de conseils et de recommandations. Toute une procédure qui permet à chacun de se perfectionner et d'améliorer la qualité de service rendu à ses clients. Dans le même temps, il arrive que les contrôles qualité mettent le doigt sur des manquements graves, pouvant entrainer la mise en œuvre d'une procédure disciplinaire vis-à-vis du professionnel défaillant.

Un contrôle exhaustif pour gagner en performance et en légitimité

Les contrôles qualité menés annuellement portent bien sûr et avant tout sur les activités inscrites dans le champ du monopole légal de la profession de géomètres-expert. Pour autant, aucune activité concurrentielle menée par la profession n'est écartée de ce dispositif. Le contrôle qualité exercé par l'OGE couvre donc un périmètre exhaustif, gage à la fois de performance et de légitimité pour les géomètres-experts concernés.

 

E-process... E-fficacité !
Ces dernières années, la dématérialisation des process internes a permis d'augmenter significativement le nombre des contrôles qualité ; des vérifications à distance répondant aux mêmes exigences réglementaires que les vérifications sur site étant mises en œuvre par les contrôleurs.
Chaque année, le Conseil supérieur réalise une synthèse de tous les contrôles menés avant de rendre ensuite compte au ministère de tutelle de sa mission déléguée de surveillance et de contrôle de l'activité du géomètre-expert. Etre garant d'un cadre de vie durable est une responsabilité de tous les jours et pour qu'elle soit exercée dans les meilleures conditions, il est capital de pérenniser les contrôles qualité.