Egalité des genres : l’OGE s’engage !

Les géomètres-experts sont partenaires du Laboratoire de l’égalité depuis cinq ans. Un partenariat qui s’inscrit dans une démarche plus globale de la profession et dans sa politique RSE. En effet, l’OGE depuis plusieurs années maintenant s’attache à promouvoir la profession auprès des femmes. Une Commission « Egalité et diversité » a ainsi été créée au sein de l’OGE en 2015. Rencontre avec sa Présidente, Florence Amphoux, géomètre-expert dans l’Hérault.

Quelle est la nature du partenariat entre l’Ordre des géomètres-experts et le Laboratoire pour l’égalité ?

F.A : « Instance de gouvernance de la profession, l’OGE porte également les aspirations des 1 869 géomètres-experts inscrits au tableau. L’engagement à voir plus de femmes devenir géomètres-experts est une ambition partagée par l’ensemble de nos collègues sur le terrain.

En 2015, nous avons ainsi initié plusieurs actions à cette fin, parmi lesquelles la contractualisation d’un partenariat avec le Laboratoire de l’égalité. Nous avons d’ailleurs fait partie des premières professions à nous engager auprès de cette institution. Notre partenariat est en outre soutenu depuis plus de cinq ans, et nous contribuons toujours aux travaux de recherche pour lesquels nous sommes sollicités ». 

Les travaux du Laboratoire pour l’égalité permettent-ils de faire évoluer les pratiques ?

LabEgalite Exergue1F.A : « Les productions intellectuelles du Laboratoire sont de grande qualité et les cabinets y trouvent une matière très opérationnelle pour faire évoluer leurs pratiques managériales. A l’occasion de la journée nationale des aidant.es le 2 octobre dernier, le Laboratoire a produit un guide pratique concernant les impacts sur l’exercice professionnel et le déroulé de carrière, liés à l’accompagnement d’un proche en situation de dépendance, par un collaborateur ou un dirigeant.

 

Les femmes représentent une large majorité des aidant.es, et le volume horaire qu’elles assurent est encore supérieur. Nous nous faisons bien sûr le relai de ce guide auprès des cabinets. Pour rappel, notre filière représente 10 000 emplois directs et il ne faut pas douter que certains collaborateurs ou géomètres-experts soient en situation d’aidant.es. Les accompagner sur le plan managérial et humainement, c’est contribuer directement à réduire les inégalités hommes/femmes face à l’exercice professionnel ». 

Comment la profession encourage-t-elle la féminisation de ses effectifs ?

LabEgalite Exergue2F.A : « La filière est constituée de 1 112 cabinets qui œuvrent chaque jour de façon indépendante. Nous sommes toutefois heureux de les accompagner dans leurs démarches d’inclusion, au moment du recrutement ou dans la vie professionnelle de leurs collaborateurs. Pour ce qui est des géomètres-experts inscrits au tableau de l’Ordre, la féminisation progresse lentement mais sûrement. 14 % des 1 869 géomètres-experts en activité sont des femmes, contre 11 % en 2015.

 

Les chiffres de l’accès à la profession sont bien plus encourageants : 25 % des géomètres-experts primo-inscrits en 2019 étaient des femmes. Les trois écoles qui forment les futurs professionnels nous donnent également des signaux positifs : les jeunes femmes représentent 30 % des élèves, un taux qui progresse continuellement. J’ajouterais que lorsque nous prenons la parole dans les médias ou dans diverses assemblées, nous veillons toujours à une représentation paritaire de nos membres. Souvenez-vous, le géomètre-expert « égérie » de notre campagne de recrutement 2019 était d’ailleurs une jeune femme ! Nous souffrons bien sûr du même déficit de représentation féminine que l’ensemble des professionnels du cadre de vie, auquel s’ajoute un manque de notoriété de la profession. C’est donc un travail de longue haleine mais les travaux de la commission que je préside sont particulièrement soutenus, par l’OGE comme par les professionnels de la filière ».

 

Lorsque l’OGE s’affiche comme acteur d’un cadre de vie durable, il se doit de le montrer chaque jour. Cette exemplarité ne s’exerce plus seulement au champ de l’activité même du géomètre-expert. Elle s’illustre également et plus que jamais dans l’ADN de celles et ceux qui exercent le métier de géomètre-expert, tous conscients que la parité, bien plus qu’une obligation règlementaire, est une véritable force pour construire le monde et le cadre de vie de demain.