Le pavillonnaire de demain ?

Emmanuelle Wargon, Ministre déléguée au logement, a confié à l’Ordre des géomètres-experts la conduite d’un groupe de travail consacré à l’avenir de l'habitat individuel dans la France de demain. La toute première réunion s'est tenue le 22 septembre et le rapport final est attendu avant la fin de l’année.

Les géomètres-experts légitimes sur la question du logement

Répondre aux besoins en logements d'une population en constante augmentation, tel est l'enjeu crucial des derniers gouvernements. Pour autant, construire des logements neufs ne veut pas dire exclusivement hyper-densifier les centres-villes. « L'habitat doit aussi se construire en consommant le moins possible d'espaces. Le cœur de la stratégie repose donc sur la sobriété foncière et les géomètres-experts sont justement les professionnels du foncier », précisait l'ancien président du Conseil Supérieur de l'OGE, Vincent Saint-Aubin, en juin dernier, à l'annonce par Emmanuelle Wargon d'un groupe de travail consacré à l'avenir du pavillonnaire.

Une réflexion de taille s'impose en effet pour bâtir un cadre de vie durable et qui réponde à un aménagement harmonieux des territoires. Cette réflexion, pour qu'elle aboutisse à des projets concrets et pérennes, doit ainsi être obligatoirement le fruit d'un partenariat entre celles et ceux qui font les territoires d'aujourd'hui et de demain. D'où l'intérêt de disposer d'un groupe de travail pluridisciplinaire, composé des élus et acteurs des collectivités, des professionnels de l'aménagement, de la construction et de la promotion.

Au total, huit organisations étaient représentées mercredi 22 septembre pour ce premier temps d'échange : la Fédération des SCoT*, l'Union Nationale des Aménageurs*, le Conseil National de l'Ordre des Architectes*, l'Office Professionnel de Qualification des Urbanistes*, la Fédération Française du Bâtiment, la Fédération des Promoteurs Immobiliers, la Fédération Française des Constructeurs de Maisons Individuelles... et bien sûr l'Ordre des géomètres-experts. 

* : membres de l'Observatoire National du Cadre de Vie.

Répondre à un besoin de logements tout en protégeant les sols

A l’issue d’échanges préalables au vote de la loi Climat et Résilience, au printemps dernier, Emmanuelle Wargon, Ministre déléguée au logement, a missionné l’Ordre des géomètres-experts pour rassembler les parties prenantes de l’aménagement et du logement afin de tracer les voies de l’urbanisme diffus de demain. Deux grands objectifs :

  • trouver les moyens pour transformer le tissu pavillonnaire existant et optimiser l’occupation des secteurs déjà construits à travers une densification douce et le développement la mixité fonctionnelle ;
  • identifier des solutions opérationnelles pour répondre à la demande de logements individuels, tout en maîtrisant l’artificialisation des sols. En clair, encadrer la création de futures zones pavillonnaires.

A une première phase de diagnostic, cet automne, succèdera l’identification des enjeux et des solutions pour y répondre, en vue d’une restitution du rapport à Emmanuelle Wargon, Ministre déléguée au logement, avant la fin de l’année 2021. Nul doute que les retours d’expériences des géomètres-experts, alliés à ceux des autres membres du groupe de travail, sauront être une vraie force pour penser et bâtir un urbanisme intelligent et soucieux de l’environnement.