Vincent Saint-Aubin élu à la tête du Conseil supérieur de l'OGE

À l’issue de la réunion du Conseil supérieur de l’Ordre des géomètres-experts qui s’est tenue lundi 17 juin à Paris, Vincent Saint-Aubin a été élu Président du Conseil supérieur pour un mandat de deux ans. Il succède à Jean-François Dalbin qui occupait cette fonction depuis 2015 et qui ne s’est pas représenté.

Composition du nouveau bureau

Siègeront aux côtés de Vincent Saint-Aubin : en tant que premier vice-président Joseph Pascual (président du Conseil régional de Bordeaux), vice-présidente Séverine Vernet (membre élu), vice-président Xavier Prigent (membre élu), trésorier Denis Attencia (président du Conseil régional de Rennes) et en qualité de secrétaire : Luc Lanoy (président du Conseil régional de Marseille). En tout l'Ordre réunit 1 150 cabinets, qui comptent chacun en moyenne huit salariés.

Une mission à la fois complexe et passionnante

Avec l’équipe constituée autour de lui, Vincent Saint-Aubin aura à cœur de relever les défis d’un métier en pleine mutation, au cœur des transitions écologique et numérique et confronté à d’importants besoins en recrutement (lire l'article sur les retombées presse des AG des Conseils régionaux de l'OGE).

Son projet s’articule autour des deux priorités majeures :

  • la réforme du fonctionnement de l’institution ordinale ;
  • l’élaboration d’un plan stratégique répondant à la nécessaire transformation de la profession et dénommé « géomètre-expert 2030 ».

 Vincent Saint-Aubin invite ainsi l’ensemble de ses consœurs et confrères « à être acteurs de leur avenir, à ne pas subir les transformations en cours mais bien au contraire à en faire des opportunités au bénéfice de leurs clients et consacrer ainsi leur mission sociétale : être garant d’un cadre de vie durable ! ».

 

Portrait en bref...
Marié et père de trois enfants, Vincent Saint-Aubin est diplômé de l'Institut de Topométrie. Initialement basé à Toulouse, il a assumé les fonctions de secrétaire puis de président de l'institution ordinale toulousaine, avant d'être élu vice-président de l'instance nationale en 2011, puis premier vice-président en juin 2015. En parallèle, Vincent Saint-Aubin est expert judiciaire près la Cour d'appel de Toulouse et dirige la société Valoris qui intervient pour sur l'Occitanie et plus globalement, sur tout le territoire national.