Formations

Devenir géomètre-expert, un parcours de formation ouvert, de l’école d’ingénieur à la validation des acquis de l'expérience.

Devenir géomètre-expert, un parcours de formation ouvert, de l’école d’ingénieur à la validation des acquis de l’expérience.

Choisir le métier de géomètre-expert en passant un diplôme d’ingénieur de niveau bac + 5

Le cursus d’ingénieur géomètre (bac + 5) constitue la principale voie d’accès à la profession de géomètre-expert. 70% des nouveaux géomètres-experts en sont issus. Il est complété par de deux années de stage d’exercice professionnel.

Il est dispensé par trois écoles :

  • ESGT, (École supérieure des géomètres et topographes) école d’ingénieurs interne au Conservatoire national des arts et métiers (CNAM), située au Mans ;
  • ESTP, (Ecole spéciale des travaux publics) située Cachan ;
  • INSA (Institut national des sciences appliquées) située à Strasbourg.

    Quel est le processus d’admission pour le cursus d’ingénieur géomètre ?

    La formation d’ingénieur géomètre est accessible en cycle post-BAC après prépa intégrée de deux ans, après deux années de classe préparatoire scientifique ou après un BTS Métiers du géomètre-topographe et de la modélisation numérique.

    À qui s’adresse le BTS Métiers du géomètre-topographe et de la modélisation numérique ?

    D’un niveau bac+2, ce BTS s’adresse aux bacheliers S et STI génie civil ainsi qu’aux titulaires du bac professionnel « technicien géomètre-topographe ».

    Combien de temps dure la formation d’ingénieur géomètre ?

    La formation d’ingénieur géomètre dure trois ans. Elle comprend un stage à l’étranger de 4 à 12 semaines (mobilité internationale). En 3e année, l’élève ingénieur effectue un travail de fin d’études (TFE) ou projet de fin d’étude (PFE)dans le cadre d’un stage de 4 à 6 mois au sein d’une entreprise. Ce stage, conclu par un mémoire et une soutenance, lui permet de mettre en pratique l’ensemble des connaissances acquises tout au long de sa formation.

    Le stage d’exercice professionnel, une étape finale du cursus

    Une fois diplômé, le futur géomètre-expert doit effectuer un stage d’exercice professionnel d’une durée de deux ans dans un cabinet de géomètre-expert et suivre des formations en parallèle de l’accomplissement du stage (cycle de 16 jours de formation « Exercice de la profession de géomètre-expert et délégation de service public » dispensé par l’OGE).

    Le stage constitue une étape décisive puisqu’elle est obligatoire pour s’inscrire au tableau de l’Ordre des géomètres-experts.

    Devenir géomètre-expert avec un diplôme de géomètre-expert DPLG :

    Après un certain nombre d’années de pratique professionnelle en cabinet de géomètre-expert, si l’on est diplômé d(‘une école d’ingénieur généraliste ou titulaire d’un diplôme de Master universitaire dans les spécialités de l’urbanisme, de l’architecture, des paysages, de la géomatique, de la topographie ou des sciences de l’ingénieur, il est possible d’être « diplômé par le gouvernement » (DPLG). Afin de prétendre au diplôme de géomètre-expert DPLG, les candidats doivent :

    • effectuer un stage d’exercice professionnel de 2 années dans un cabinet de géomètre-expert (1),
    • suivre parallèlement des formations :
      • exercice de la profession de géomètre-expert et délégation de service public  (16 jours de formation),
      • droit (16 jours),
      • sciences de la mesure et géomatique (16 jours),
      • aménagement du territoire (8 jours),
      • aménagement de la propriété (8 jours).

    En fonction de leur cursus et de leur parcours professionnel, les candidats se voient imposer certaines ou toutes les unités de formation en « droit », « sciences de la mesure et géomatique », « aménagement du territoire » et « aménagement de la propriété »,

    La formation « exercice de la profession de géomètre-expert et délégation de service public » étant obligatoire pour tous les candidats et dispensée par l’OGE.

    Comment devenir géomètre-expert par la validation des acquis de l’expérience ?

    La validation des acquis de l’expérience (VAE) constitue également une voie d’obtention du diplôme d’ingénieur géomètre et d’accès à l’exercice de la profession.

    Cette démarche est inscrite dans le Code du travail. Elle permet la reconnaissance de son expérience professionnelle qui correspond aux fonctions exercées durant la pratique professionnelle.

    La VAE est un droit ouvert à toutes les personnes (quel que soit leur diplôme) pouvant justifier d’une expérience professionnelle de 3 ans minimum, continue ou discontinue, à temps plein ou partiel, salariée, non salarié ou bénévole, en rapport direct avec le contenu du diplôme visé.

    Les écoles ESGT, INSA et ESTP ont intégré la VAE et offrent un accompagnement aux candidats intéressés par cette voie d’acquisition du diplôme d’ingénieur géomètre.

    création Vigicorp