Compliance

L’Ordre des géomètres-experts a pour ambition de devenir une véritable organisation altruiste et entend poursuivre des « buts monumentaux » au-delà de ses obligations régaliennes.

Compliance et géomètre-expert

Dans son projet stratégique « géomètre-expert 2030 », l’Ordre des géomètres-experts affirme sa volonté de penser un nouveau modèle pour les ordres professionnels, en se dotant de missions sociétales. Devenir une organisation altruiste poursuivant « des buts monumentaux » au-delà de ses obligations est l’ambition de l’Ordre des géomètres-experts.

Notre institution doit être encore plus dynamique, agile et au service de la société. C’est bien plus qu’un projet professionnel, c’est un véritable projet politique porté par toute la profession, au sens où nous repensons les missions de notre Ordre et sa coopération avec l’État.

La Compliance sera notre nouvelle « règle du jeu » qui visera des buts monumentaux comme la lutte contre le réchauffement climatique, le respect des droits humains ou encore la garantie que la qualité des données numériques produites. Cela nous amènera aussi à intégrer de nouveaux standards qualité comme la RSE ou la prise en compte et la mesure de l’expérience client. Tous les champs du possible s’offrent ainsi à nous pour réguler la profession et faire de chaque géomètre-expert un professionnel d’excellence.

Pour un aménagement respectueux des territoires et des ressources

La lutte de l’Ordre des géomètres-experts

Première et seule profession à s’être dotée d’un Agenda 21, nous sommes mobilisés en faveur d’un aménagement respectueux des territoires et de leurs ressources. Nous cultivons aussi notre ouverture à la diversité en nous engageant en faveur de causes sociétales emblématiques tels que :

  • le handicap,
    • l’égalité femme homme,
    • l’intégration dans le monde du travail des jeunes issus de quartiers populaires,
    • ou encore la lutte contre l’homophobie.

    Certains pourraient questionner la légitimé d’un Ordre à s’engager sur ces sujets. Tout au contraire, nous sommes convaincus que nous servons ainsi « un but monumental » qu’est la lutte contre toutes les formes de discrimination. Nous œuvrons ainsi à une société plus inclusive et respectueuse des droits humains. C’est cela aussi être garant d’un cadre de vie durable : assurer à toutes et à tous sa juste place dans l’espace public et dans la société.

    Prévention et exemplarité

    Le droit de la Compliance permettra de mettre en place des lignes directrices et un socle de droits souples indispensables à la poursuite de ces buts monumentaux. Ce qui importera désormais sera de mettre en œuvre un dispositif efficace pour prévenir le risque d’infraction à ces lignes directrices. Plus que de savoir si les cabinets enfreignent les règles qui s’appliquent à eux, il s’agit là d’un véritable changement de culture. Nous voulons faire de notre Ordre un régulateur mais aussi un véritable superviseur et faire primer la culture de la prévention et de l’exemplarité sur celle de la sanction.

    Une commission ordinale spécifique est chargée de la compliance, elle est présidée par notre 1ère Vice-présidente, Séverine VERNET, qui travaille en lien étroit avec une experte de la matière, la professeure Marie-Anne FRISON-ROCHE.

    création Vigicorp